AILIA Logo

Technologies langagières

La technologie : un élément essentiel pour l'industrieNimdzi Image

Le secteur des technologies langagières joue un rôle stratégique et fondamental au sein de l’industrie. L’AILIA favorise l’innovation et l’adoption des technologies langagières par l’industrie afin de conserver l’avantage concurrentiel du Canada en matière d'initiatives linguistiques mondiales, de déterminer les besoins des clients finaux et d’y répondre, tant au Canada que sur le marché mondial.

Les secteurs de la traduction et de la formation ont de la difficulté à suivre le rythme des taux de croissance de l’industrie atteignant jusqu’à 25 % par année. Le besoin de concevoir et d’adopter de nouvelles technologies plus efficaces devient donc de plus en plus important.

L’AILIA facilite le partage d’information et appuie les activités de réseautage en organisant des événements et des activités qui encouragent les échanges d'information entre les concepteurs de technologies et les intervenants de l'industrie.

Le secteur des technologies langagières comprend les pôles suivants:

  • La traduction automatisée, la traduction assistée par ordinateur et les outils terminologiques
  • La gestion du contenu numérique (création, révision, adaptation culturelle et linguistique, découverte, réutilisation, gestion de documents et diffusion)
  • Le traitement de la parole (reconnaissance de la parole, biométrie de la parole et conversion texte-parole)
  • L'apprentissage des langues en ligne (contenu statique, contenu interactif et contenu adaptatif)
  • Les technologies d'adaptation (accessibilité) 

L'information est primordiale dans notre monde interconnecté. Des milliards de sites et de pages Web contiennent du contenu qui peut être analysé pour tout type d'usage. Les entreprises, grandes comme petites, souhaitent de plus en plus savoir ce qui se dit à propos d'elles sur Internet et sur les médias sociaux.

Le Web 2.0, aussi appelé « Web participatif » et « Web social », met l'accent sur le contenu généré par les utilisateurs, la convivialité (facilité d'utilisation, même par les non-experts), l'interopérabilité (cela signifie qu'un site Web fonctionne bien avec d'autres produits, systèmes et appareils) à l'égard des utilisateurs finaux.
(https://en.wikipedia.org/wiki/Web_2.0)

Nous sommes passés de la traduction automatique fondée sur des règles (Rule based machine translation ou RBMT) à la traduction automatique statistique (Statistical machine translation ou SMT) qui est elle-même en train d'être remplacée par la traduction automatique neuronale (neural machine translation ou NMT). La SMT utilise une base de données de documents précédemment traduits tandis que la NMT est capable de trouver et de créer ses propres traductions. En recherchant du contenu, la NMT est capable d'apprendre de ses erreurs jusqu'à ce qu'elle trouve la bonne traduction. Elle ne nécessite que très peu d’intervention humaine lorsque l'on souhaite obtenir de l'information instantanément.

Pour plus de renseignements, visitez

https://en.wikipedia.org/wiki/Machine_translation
https://en.wikipedia.org/wiki/Neural_machine_translation
https://en.wikipedia.org/wiki/Google_Neural_Machine_Translation

©2018 AILIA Association de l'industrie de la langue Language Industry Association. | Tous droits réservés. 

Conception du site web :  LarryLevi.com et Translations.CA

Powered by Wild Apricot Membership Software