« Il ne faut pas six mois pour traduire 500 pages et il n’en coûte pas 75 000 $.»
 
Problème de traduction : pas si simple que ça!
 
"It doesn’t take six months to translate 500 pages and it doesn’t cost $75,000."
 
Translation problem: not as simple as that!

Le délai et les coûts de traduction font déraper le processus de déportation – « L’Agence des services frontaliers du Canada abandonne sa tentative de déportation d’un homme soupçonné de crimes de guerre en raison des coûts à engager pour traduire des documents en français. »

AILIA, l’Association de l’industrie de la Langue se désole du fait que la traduction est invoquée comme motif, alors qu’en réalité, nombre de ses membres auraient été en mesure de faire le travail parfaitement et à prix raisonnable. L’AILIA a envoyé une lettre à La Presse en réponse à l'article.

              

Translation time and cost thwart deportation attempt -"Canada Border Services is dropping its attempt to immediately deport a suspected war criminal because of the cost of translating documents into French".

AILIA, the Language Industry Association of Canada is concerned that translation is being used as an excuse, when in reality, many AILIA members would have been able to do the job in an efficient and cost effective manner. AILIA has sent a letter to La Presse in response to the article. 

Cliquez ici pour consulter l'article original en français/Original French version of article:   Click here for English version of article./ Cliquez ici pour consulter la version anglaise de l'article:
     
L’AILIA a envoyé une lettre à La Presse en réponse à l'article.   AILIA sent a letter to LaPresse in response to the article. 
 
Image Lettre de l'AILIA   Image AILIA Letter