Loading...
 

Normes nationales pour les services d’interprétation

 

La certification AILIA basée sur le Guide des normes nationales destiné aux services d’interprétation en milieu social (GNNSIMS) assure la prestation de services d’un professionnalisme et d’une fiabilité hors pairs de la part des fournisseurs de services d’interprétation; l’accréditation AILIA représente donc une garantie de qualité aux yeux de leurs clients.

Publié par le Healthcare Interpretation Network (HIN) en 2007, le Guide des normes nationales destiné aux services d’interprétation en milieu social a été élaboré avec l’aide de Maillon essentiel Canada (CLC), de l’Association de l’industrie de la langue (AILIA) et de l’Association canadienne de compagnies de traduction et d'interprétation(ACCTI).

La création de la norme est le fruit des efforts conjoints de nombreux intervenants, dont un comité composé de 24 membres représentant des organisations gouvernementales, universitaires, professionnelles, sans but lucratif et du secteur privé de tout le Canada.

Depuis leur parution, les normes HIN ont suscité l’intérêt de la communauté internationale, aux États-Unis, en Europe et en Asie. Plusieurs associations et consortiums professionnels, dont l’Organisation internationale de normalisation, s’inspirent de ce document pour l’élaboration de leurs propres normes de pratique pour l’interprétation en milieu social.

Au début de l’année 2010, l’AILIA a annoncé un nouveau programme de certification conçu pour les fournisseurs de services d’interprétation et fondé sur le GNNSIMS.

Le Guide des normes nationales précise les exigences relatives à la prestation de services d’interprétation en milieu social de qualité afin d’assurer la fiabilité de ces services à l’échelle nationale.

L’interprétation en milieu social (aussi appelée interprétation institutionnelle) est d’ordinaire réalisée en mode consécutif au cours d’une interaction semblable à un dialogue. Cela permet la communication entre des interlocuteurs dont les compétences sont limitées en anglais ou en français et des prestateurs de services publics, notamment :

  • les fournisseurs de soins de santé
  • les organismes gouvernementaux
  • les centres communautaires
  • les institutions à caractère juridique
  • les établissements d’enseignement
  • les services sociaux

Les interprètes qui travaillent dans ce type de contexte le font généralement de la langue source vers la langue cible et vice-versa.

Le présent Guide des normes s’applique uniquement à l’interprétation en milieu social.

L’adoption de ce guide à l’échelle nationale est essentielle à la professionnalisation du domaine.

Objectifs du Guide de normes :

  • Promouvoir la qualité la plus élevée en matière d’interprétationpour l’évaluation, la formation, l’embauche et la surveillance du rendement et, éventuellement, pour la reconnaissance professionnelle.
  • Fournir des définitions claires et cohérentes quant aux caractéristiques et compétences d’un interprète en milieu social qualifié.
  • Servir d’outil éducatif et permettre une compréhension commune de la part de toutes les parties concernées par l’interprétation.

Que comprend le Guide des normes nationales destiné aux services d’interprétation en milieu social?

  • L’étendue
  • Les définitions de la terminologie de l’interprétation
  • Les besoins en ressources humaines
  • Les qualifications de l’interprète
  • Les compétences liées à l’interprétation
  • Les compétences linguistiques
  • Les compétences techniques et en recherche
  • L’entregent
  • Les responsabilités des parties intéressées
  • Clients
  • Fournisseurs de services d’interprétation
  • Rôles et responsabilités des interprètes
  • Les contextes
  • Des annexes
  • Les normes de pratique et les principes de déontologie du programme de formation en interprétation du langage
  • La classification linguistique (langues de travail)
  • Les associations professionnelles
  • L’interprétation en soins de santé

Le GNNSIMS assure :

  • L’uniformité de l’évaluation, de la formation, de l’embauche, du contrôle du rendement et d’une possible reconnaissance professionnelle.
  • Une définition uniforme des caractéristiques et des compétences d’un interprète qualifié.
  • Un meilleur accès aux documents de référence et généraux.

Le GNNSIMS établit des principes de déontologie pour les interprètes :

  • Exactitude et fidélité
  • Confidentialité
  • Impartialité
  • Respect des personnes
  • Maintien des limites liées au rôle
  • Responsabilisation
  • Professionnalisme
  • Compétence continue

Le GNNSIMS traite des :

  • Définitions de la terminologie de l’interprétation
  • Exigences en ressources humaines
  • Environnements
  • Responsabilités des clients, des fournisseurs de services d’interprétation et des interprètes

La compétence fondamentale de l’interprète est son aptitude à interpréter de la langue source à la langue cible. Ses compétences doivent être établies par une formation postsecondaire, de préférence un diplôme reconnu en interprétation, en traduction, ou dans un domaine connexe, la réussite d’un examen de compétence linguistique, ainsi qu’une expérience attestée dans le domaine.

Le fournisseur de services d’interprétation a pour responsabilité d’embaucher des interprètes qualifiés et de s’assurer qu’ils comprennent le contexte et ont accès à la documentation ainsi qu’aux autres ressources qui leur permettent d’exercer leurs fonctions.

Le rôle de l’interprète est de faciliter la communication verbale en transmettant aussi fidèlement que possible un message entre deux parties qui ne parlent pas la même langue. Son rôle n’est pas de commenter, d’expliquer des omissions, de divulguer de l’information à l’une ou l’autre partie, de filtrer la communication, de réagir aux propos tenus ou d’y participer, d’adapter le registre, d’intervenir comme médiateur ou d’expliquer les différences culturelles.

Le client a pour responsabilité de fournir autant d’information de fond que possible sur le sujet. Lors de la discussion, il doit s’exprimer clairement, sans jargon ou formes argotiques, et s’adresser à la partie, jamais à l’interprète, qui doit demeurer en retrait.

L’adoption de normes nationales constitue une occasion de définir les attentes et d’évaluer le rendement. Les clients peuvent être assurés que les fournisseurs de services d’interprétation accrédités emploieront des professionnels possédant des qualifications qui répondent à leurs attentes ou les dépassent et qu’ils respecteront les exigences du Guide des normes nationales destiné aux services d’interprétation en milieu social et seront tenus de s’y conformer.